Affichage environnemental : de la transparence naît la confiance !

Affichage environnemental : de la transparence naît la confiance !

Dossiers
Publié le 15 février 2023

Si la réduction de nos déchets est au centre des attentions – La France, par exemple, s’est fixée comme objectif la fin de la mise sur le marché d’emballages plastiques à usage unique, avec une réduction de 20 % d’ici fin 2025 et une suppression de ces emballages d’ici 2040 (art 7 de la loi Anti-Gaspillage Économie Circulaire du 10/02/2020) – la question de l’affichage environnemental est également capitale. Selon une étude BVA menée pour le Collectif En Vérité, ce dernier est même plébiscité par 86 % des Français qui souhaitent savoir et voir, à même le packaging, la valeur environnementale de leur alimentation avec des critères précis et discriminants tels que l’utilisation de pesticides, le mode d’élevage et l’origine.

S’il est une chose à retenir de cette étude, c’est que l’affichage environnemental est prioritaire pour les jeunes générations et attendu par une large frange de la population. Ainsi, 86 % des Français se déclarent sensibles à cette thématique. Alors que le sujet pourrait paraître secondaire dans ce contexte d’inflation et de tension sur le pouvoir d’achat, il intéresse des foyers aux revenus diversifiés, aussi bien modestes qu’aisés. En revanche, la sensibilité aux enjeux environnementaux et sociétaux est largement déterminée par l’appartenance générationnelle : les « ambassadeurs » d’une consommation guidée par la conviction d’une urgence environnementale sont à 35 % âgés de moins de 35 ans et à 57 % de moins de 50 ans. À l’inverse, les « indifférents » ont à 67 % plus de 50 ans.

GratuitPour les abonnés

  • Accès à tous les articles des Nouvelles de la Boulangerie
  • Accès au journal numérique
  • Accès aux anciens numéros

1€Pour lire l'article

  • Article débloqué en moins d’une minute
  • Paiement immédiat
  • Accessible à tout moment après achat