Vital’Quartier : des opportunités pour les boulangers

Vital’Quartier : des opportunités pour les boulangers

Actualités
Publié le 23 octobre 2011

Dans le cadre de l’opération Vital’Quartier, la Semaest missionnée par la ville de Paris, intervient pour lutter contre la disparition des commerces de proximité menacés par la mono-activité dans certains quartiers de la capitale. Dans ce programme, les boulangers bénéficient de bonnes opportunités, avec des conditions d’accès à la location particulièrement avantageuses.

 

Le service de commercialisation de la Semaest est en charge de mettre en place des locataires dans les locaux dont elle est propriétaire. Elle assure également la gestion locative en vertu de baux emphytéotiques (baux de très longue durée) avec la ville de Paris ou d’autres opérateurs de programmes immobiliers. « Nous tentons d’identifier les commerces qui font défaut dans ces quartiers de Paris, grâce aux contacts avec des élus locaux et en consultant les habitants du quartier. La voie royale, ce sont souvent les commerces de bouche, tels que les boulangers, les restaurants, les bouchers, les charcutiers » indique Sandrine Cooper, responsable du service de commercialisation de la Semaest. Selon les secteurs, il s’agit de lutter contre l’implantation des activités liées au commerce du sexe (St-Denis), à la mono-activité en maroquinerie-bijoux (Beaubourg Temple) ou textile (Sedaine-Popincourt) et dans tous les secteurs contre la vacance des locaux commerciaux en général. « Il n’y a pas de changement d’activité pour les locaux destinés à la restauration. Mais certains commerces sans extraction peuvent faire de la restauration froide, à emporter. Nous avons l’exemple de tables à vin avec charcuterie ou de cuisine à la vapeur. Si le concept est novateur, la Semaest peut prendre le risque financier d’installer un locataire en pariant sur l’avenir ! » résume Sandrine Cooper. Dans tous les cas, le locataire entre dans un commerce refait à neuf, sans caution bancaire, sans droit au bail ou pas de porte. En outre le locataire bénéficie souvent de 3 mois de franchise de loyers pour effectuer les petits travaux d’ajustement.
Par ailleurs, la Semaest peut se rendre acquéreur de locaux occupés en maintenant le locataire dans les lieux : « Si le propriétaire des murs décide de vendre et que le locataire n’a pas les moyens d’acheter, nous pouvons le faire pour sauvegarder cette activité. Un boulanger dans cette situation peut donc nous alerter », indique Sandrine Cooper. La Semaest est aussi une société d’aménagement et l’interlocuteur des locataires sur des programmes neufs et de réhabilitations prévu pour 2010, 2011 et 2012.
L’opération Vital’Quartier 1 et 2 Le premier volet de cette opération a débuté en 2004 sur 6 secteurs avec un budget de 57,5 millions d’€. Le deuxième volet a débuté en 2008 sur 5 autres secteurs avec un budget de 34 Millions d’€. Avec cet argent, la Semaest intervient dans le cadre d’une concession d’aménagement avec la ville de Paris. Cette société d’économie mixte achète des locaux par préemption ou par acquisition de gré à gré. Les locaux achetés passent entre les mains du service travaux et sont entièrement refais avec une mise aux normes EDF et incendie et pose de vitrines thermiques. En janvier 2010, le 100ème locataire, depuis le début de cette opération, a pris possession de son magasin.
Vital’Quartier 1 regroupe les secteurs Saint-Denis (1er et 2e arrondissement), Beaubourg Temple (3e), Sedaine-Popincourt et Fontaine-au-Roi (11e), Daumesnil-Montgallet (12e), Belleville-Amandiers (20e). Vital’Quartier 2 intervient dans les quartiers, Latin (uniquement pour des libraries), Lancry et Entre-deux- Gares (10e), Daumesnil-Félix-Eboué (12e) et Jonquière-Epinettes (17e).   S’informer sur les locaux disponibles Vous pouvez obtenir des informations sur le site de la ville de Paris (rubrique locaux commerciaux). Sur le site de la Semaest : https://www.semaest.fr/semaest/ , par téléphone au 01 43 45 98 98. auprès des syndicats professionnels, de la Chambre de Commerce et de la Chambre des Métiers de Paris qui sont informés chaque mois des disponibilités. Des visites sont organisées et le CIA (Comité d’investissement et d’attribution) siège pour statuer sur les dossiers de candidatures qui sont au préalable examinés par le contrôleur de gestion de la Semaest. En outre, les dossiers présentés sont conservés dans une base de données pour donner suite dans le cas d’acquisitions ultérieures.