Personnalisez l’étiquetage du pré-emballé

Personnalisez l’étiquetage du pré-emballé

Actualités
Publié le 2 novembre 2021

Dans Les Nouvelles de la Boulangerie 1016 datées du 15 janvier 2021, nous avions évoqué les étiquettes disposées devant les produits en vitrine. Ce mois-ci, nous nous intéressons aux étiquettes apposées sur les produits pré-emballés (de votre fabrication ou de revente). Au-delà de leur fonction informative et réglementaire, celles-ci contribuent aussi à l’image de votre boutique.

Les inscriptions

Les étiquettes des denrées alimentaires pré-emballées doivent faire apparaître certaines informations, notamment la dénomination de vente du produit, le prix, la composition (ingrédients, allergènes éventuels, additifs ou non…), les informations nutritionnelles, le poids, la DLC ou la DDM (« à consommer de préférence avant… »), les conditions de conservation, le numéro de lot, l’adresse du fabricant et d’autres mentions selon les cas.

S’il s’agit de produits de revente, toutes ces informations vous sont fournies par les fabricants. Pour les produits de votre propre fabrication, nous vous invitons à vérifier la réglementation spécifique à l’étiquetage du pré-emballé. Au-delà des mentions obligatoires, il peut être intéressant d’y ajouter des conseils de dégustation ou de mettre en valeur les mentions « sans » (« sans conservateur », « sans colorant » par exemple).

Réfléchissez bien aux termes et à la syntaxe à utiliser. Par exemple, faut-il écrire « macaron aux amandes de Trifouillis-les-Oies » ou « macaron de Trifouillis-les-Oies aux amandes » ? Dans la première expression, on comprend que les amandes viennent de Trifouillis-les-Oies, dans la deuxième, le macaron est une spécialité de cette ville.

Divers supports d’étiquetage…

Le plus fréquent est d’utiliser des étiquettes adhésives et imprimables. Pensez au choix de la police de caractère : elle peut être originale, mais doit rester lisible.

Posez l’étiquette sur l’arrière de l’emballage ou sur le devant tout en bas, de façon à laisser le produit ou son image visible. Soit l’emballage est transparent et alors le produit doit apparaître sans être masqué par l’étiquetage, soit l’emballage est opaque et dans ce cas, on collera une photo ou un dessin représentatif du produit. Pour cela, certaines banques d’images sur internet, comme Pixabay, fournissent des visuels libres de droits.

On peut également employer des bagues à imprimer sur lesquelles on écrira au feutre indélébile, ou bien des petites étiquettes cartonnées (à attacher à l’emballage par une ficelle par exemple) : la face externe sera décorative (colorée, avec une image), la face interne délivrera les informations (ingrédients…). Elle pourra adopter toutes sortes de formes (rectangulaire, ronde…), mais ne doit pas être trop découpée car elle risquerait de se déchirer si elle s’accroche dans quelque chose.

…à l’image de la boutique

L’étiquetage fait partie des supports de communication d’un magasin. Il participe à l’identité visuelle de votre boulangerie-pâtisserie. Ainsi, vos étiquettes ou bagues par le choix des matériaux, des couleurs, des éléments qui y figurent, doivent être en harmonie avec la décoration de votre boutique et l’image que vous souhaitez donner. Par exemple, une bague en carton kraft ou en bois pour une touche « nature », une bague en papier brillant noir et or pour un côté « chic », une bague en rhodoïd pour la transparence…

L’étiquetage pourra également suivre la décoration saisonnière ou thématique de la boutique. Pour l’automne, on pourra agrémenter l’étiquetage par des petits éléments de décoration tels que des feuilles, des écorces, des éléments en liège, des photos ou petits dessins sur le thème. En complément, devant les boîtes et sachets, en vitrine, on pourra glisser les étiquettes prix dans un morceau de bois muni d’une fente, une pomme de pin, une noix demi-ouverte… Enfin, s’il s’agit de spécialités locales, les étiquettes pourront « raconter » leur histoire à travers un petit texte ou mettre en avant leur origine locale par des photos type cartes postales par exemple. À vous d’être créatifs !

Source INBP