Grands Moulins de Paris accompagnent les boulangers lors de leur installation

Grands Moulins de Paris accompagnent les boulangers lors de leur installation

Actualités
Publié le 20 septembre 2020

Jérôme Varet et Anne-Sophie Dael ont fini à la 1ère place et ont reçu une dotation de 15 000 euros.

Initié par Grands Moulins de Paris en 2003, en partenariat avec l’École de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris, le Concours des Jeunes Entrepreneurs en Boulangerie (CJE) a cette année encore couronné 3 gagnants. La finale a également récompensé un quatrième lauréat en créant exceptionnellement un prix « spécial jeunes ».

« Outre l’expérience humaine que nous n’oublierons jamais, le soutien des équipes Grands Moulins de Paris nous a permis d’aller au bout de notre projet » racontent Cyril Charvolin et Karen Fontanière, 2ème du CJE l’an dernier, aujourd’hui à la tête de leur boulangerie à Étoile-sur-Rhône (26). Un témoignage qui illustre l’ambition de Grands Moulins de Paris d’être un acteur majeur de l’aide à l’installation des artisans-boulangers.

Tout l’année, les équipes commerciales Grands Moulins de Paris spécialisées dans la transaction et le financement accompagnent les boulangers dans la recherche de fonds de commerce et dans le travail des plans de financement avec prêts. « Avec les difficultés économiques des derniers mois, cette capacité à faire des audits financiers et trouver des solutions en banque est un véritable atout pour les boulangers », souligne Éric Collavini, Directeur Transactions & Financements chez Grands Moulins de Paris.

Savoir-faire et savoir vendre

Un accompagnement dans la réussite des jeunes entrepreneurs qui se démontre avec notamment l’ouverture, le 11 juin dernier, de la boulangerie Campaillette de Sébastien et Julie Dubois – Saint-Christoly-de-Blaye (33), montés sur la deuxième marche du podium du CJE cette année. Les gagnants, Jérôme Varet et Anne-Sophie Dael, ont ouvert quant à eux au mois de juillet à Bailleul (59). Baptiste Jacques s’est vu attribué la troisième place avec une ouverture à Saint-Pierre-d’Irube (64). Exceptionnellement, un prix « spécial jeunes » a également été remis à Nicolas Larue et Laura Lagrue qui ont ouvert leur entreprise à Balan (08).

« La réussite d’une boulangerie est le fruit d’un savoir-faire de boulanger, mais aussi celui d’un savoir vendre, d’un savoir gérer et d’un savoir manager. Toutes ces facettes sont évaluées pendant le CJE. Les candidats bénéficient de conseils d’experts en boulangerie comme dans les autres domaines. Lauréats ou non, nous les soutenons dans toutes les étapes de leur projet pour être pleinement aux côtés de ces entrepreneurs en devenir », poursuit Éric Collavini.

« La période particulière que nous venons de traverser a permis de remettre en valeur le métier de boulanger comme véritable utilité sociale. L’occasion de continuer à attirer de jeunes entrepreneurs, comme nous en installons chaque année. Nous le constatons au quotidien, ce métier attire de nombreux passionnés, y compris en reconversion professionnelle. Tous les ans, ce sont d’ailleurs plus de 750 élèves qui viennent se former dans notre école partenaire, l’École de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris, que ce soit en apprentissage, en reconversion professionnelle ou encore en formation professionnelle continue ».

Pour mener à bien leurs projets, les artisans boulangers peuvent compter sur les équipes de Grands Moulins de Paris, véritable partenaire de la profession.

Sébastien et Julie Dubois s’adjugent la 2ème place et ont reçu une dotation de 10 000 euros.
Baptiste Jacques prend la 3ème place et a reçu un chèque de 5 000 euros.
Nicolas Larue et Laura Lagrue ont été récompensés par le « spécial jeunes » doté d’un chèque de 3 000 euros.