Fête du Pain 2019

Fête du Pain 2019

Actualités
Publié le 23 avril 2019

Du 13 au 19 mai, la 24e édition de la Fête du Pain fera la part belle au savoir-faire artisanal du boulanger

Le boulanger : un artisan, un savoir-faire unique.

Chaque année, autour du 16 mai (jour de la Saint Honoré, patron des boulangers), les boulangères et boulangers de France se mobilisent autour d’un thème commun, en animant leurs boulangeries et/ou en organisant des manifestations dans les villes et villages (fournils extérieurs, dégustations, concours…). La Fête du Pain 2019 va être l’occasion de souligner les valeurs de ce produit phare qu’est la baguette : fabriquée avec des matières premières de qualité – sélectionnées par le boulanger – avec un matériel adapté à son activité, elle est fabriquée sur le lieu de vente par un professionnel. Elle requiert des heures de travail et contribue, au quotidien, à l’équilibre alimentaire. Elle est proche de nous, au rendez-vous chaque jour !

Les savoir-faire artisanaux de la baguette de pain sont principalement détenus par la communauté des boulangers et des professionnels associés au monde de la boulangerie artisanale : les artisans boulangers, les salariés de la boulangerie artisanale, les apprentis boulangers (y compris les adultes en reconversion en boulangerie), les enseignants et formateurs, les meuniers, les levuriers, les équipementiers, les experts et les chercheurs travaillant sur la baguette de pain.

Le tour de main et la créativité du boulanger rendent les baguettes de chaque boulanger uniques. Les Français sont sensibles à ces spécificités et des discussions sur les variations entre les baguettes produites par des boulangers différents ont souvent lieu. L’inventivité artisanale du boulanger s’exprime aussi dans les variantes de baguettes créées, qui proposent des réponses créatives à des attentes actuelles.

Les valeurs de convivialité et de partage, le caractère populaire et le lien social et familial véhiculés par la baguette de pain rendent ses savoir-faire et sa culture dignes d’être reconnus par l’UNESCO.

Dominique Anract, président de la CNBPF, nous parle du thème choisi pour cette 24e Fête du Pain

Quel est le thème de la Fête du pain cette année ?

« Nous avons choisi comme axe : les savoir-faire artisanaux et la culture de la baguette de pain ; il s’agit de mettre en valeur le savoir-faire unique de l’artisan boulanger. En effet, la baguette de tradition française a quatre ingrédients (farine, eau, sel, levure) et un cinquième, indispensable : le savoir-faire.  Elle est l’aboutissement du travail de l’agriculteur, du meunier et du boulanger qui mettra en œuvre toute l’alchimie du métier. Le pétrissage, les températures choisies, les temps de fermentation et le façonnage sont propres à chaque boulanger, qui en fera un produit unique. C’est ce qui fait la richesse de notre métier. « La France a de la chance » et les Français sont très attachés à la baguette : c’est le type de pain le plus consommé [Observatoire du pain/CREDOC, 2017] et l’aliment qui leur manque le plus lorsqu’ils sont hors de France [Abritel-HomeAway, 2018]. J’invite tous les boulangers à se mobiliser pour « fêter le pain » et préparer partout en France des moments de convivialité autour du savoir-faire artisan.

Le concours national de la meilleure baguette se tiendra les 13,14 et 15 mai sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris : un très bel événement, rassembleur de talents. C’est une très belle manifestation en effet qui regroupe les boulangers de chaque région, pour la Profession c’est une très belle opportunité de montrer ses talents. L’année dernière, Laurent Encatassamy, un boulanger passionné, avait remporté cette distinction. Cette année, sera la 6ème édition du concours et ce seront encore une fois les gestes réfléchis du boulanger qui donneront à la baguette toute sa saveur. »

Patrimoine Culturel Immatériel en France : un cap franchi avec succès !

Le 23 novembre 2018, le dossier « les savoir-faire artisanaux et la culture de la baguette de pain » a été inscrit à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel par les experts du Comité du patrimoine ethnologique et immatériel. L’Inventaire national est tenu et mis à jour par la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture. La fiche « baguette » est donc désormais en ligne sur le site du ministère de la Culture et les communications de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie relatives à cette candidature, pourvu qu’elles respectent certaines règles, peuvent donc porter le logo de l’Inventaire national.

L’inscription à l’Inventaire national est un passage obligé dans la course à l’Unesco ; elle est l’un des cinq critères requis pour qu’une candidature soit approuvée. En moyenne, l’inscription à l’inventaire national dure deux ans. L’inscription rapide réalisée par le dossier « baguette » est le fruit de la grande mobilisation du comité scientifique, du comité de pilotage et du comité de soutien qui ont accompagné la candidature.

Il reste maintenant l’étape Unesco à franchir. Le but recherché est celui d’une valorisation et de la sauvegarde des savoir-faire artisanaux nécessaires à la confection de baguettes au niveau mondial. Valorisation, d’abord, car l’inscription d’un élément à l’Unesco apporte une grande visibilité à l’international et bénéficie de l’exceptionnelle caisse de résonance de l’Unesco. Sauvegarde, ensuite, car les dossiers inscrits à l’Unesco contiennent les mesures de sauvegarde que l’État partie s’engage à mettre en place après l’inscription d’un élément pour en assurer la viabilité après son inscription.