Du sport cet été, sans vous blesser

Du sport cet été, sans vous blesser

Actualités
Publié le 26 août 2022

Les vacances sont souvent l’occasion d’essayer des activités plus ludiques. Tenter de nouvelles expériences sportives, c’est bien, à condition de ne pas dépasser ses limites. Le manque d’entraînement est la voie royale vers les tendinites ou les petits traumatismes qui vous laisseront de mauvais souvenirs. Faites un tour d’horizon des petites blessures qui vous guettent pour éviter de tomber sur votre talon d’Achille… musculaire.

Courbatures : un passage obligé ?

La reprise du sport s’accompagne presque inévitablement de courbatures. Ces douleurs musculaires vous rappellent que vos muscles ont besoin d’exercice régulier et que les contractions que vous leur faites subir soudainement ne sont pas à leur goût. Vos muscles manquent d’oxygénation, provoquant la production d’acide lactique qui favorise les contractions. Les courbatures surviennent généralement le lendemain de la séance. Elles durent le plus souvent 48h pour s’estomper progressivement. Une bonne nouvelle : plus votre entraînement sera assidu, plus les courbatures s’espaceront.

Une entorse au règlement

Un effort violent qui malmène votre cheville et vous ressentez une vive douleur, accompagnée d’un gonflement ? L’entorse, qui est un étirement des ligaments, n’est pas loin ! Les ligaments sont des bandes de tissus fibreux qui permettent aux articulations de se maintenir en place. Dans la plupart des cas, l’entorse reste une simple foulure qui nécessite une immobilisation pendant une dizaine de jours. Mais parfois, les ligaments se déchirent et exigent une intervention chirurgicale.

Attention au claquage !

Vous êtes en train de courir un 100 m quand vous percevez une vive douleur, comme un coup de poignard, au niveau de votre mollet ? Vos muscles n’ont pas supporté la contraction qui a mené à une déchirure musculaire, plus connue sous le nom de claquage. Les fibres musculaires se rompent à l’endroit où le muscle a dépassé ses capacités d’élasticité, provoquant une lésion qui se manifeste par un hématome et un œdème. Une consultation médicale s’impose pour confirmer le diagnostic. Un mois de repos sera nécessaire pour aider vos muscles à se réparer.

Les tendinites s’enchainent

C’est le talon d’Achille des sportifs ! Cette inflammation des articulations vient fragiliser le tendon et le rendre douloureux. Les tendinites se situent souvent au niveau du coude, de l’épaule, du pied et du genou. Les tendons sont comme des cordes fixés sur le squelette. Ils possèdent une grande élasticité et une plus grande résistance que les ligaments. Mais la répétition des mouvements, due un entraînement excessif et l’usure liée à l’âge, peuvent mener à leur inflammation, voire à leur déchirure. Des anti-inflammatoires et des séances chez le kinésithérapeute calmeront la douleur.

Protégez votre dos

Le sport n’est pas toujours tendre avec votre colonne vertébrale qui est mise à rude épreuve. Votre dos ne manquera pas de vous faire remarquer que vous le faites souffrir par un lumbago, une sciatique ou un torticolis de lendemain d’exercice physique. En renforçant votre sangle abdominale et en apprenant à bien vous placer pour ne pas vous « casser » les lombaires, vous soulagerez les tensions du dos. Peu à peu vos muscles dorsaux se fortifieront et gagneront en souplesse. Tout est une question d’échauffement et de pratique régulière !

7 conseils pour les sportifs en herbe

Adoptez des réflexes simples pour limiter les blessures et profiter des bienfaits du sport :

– Un échauffement efficace vous protège des risques de blessures ;

– Pensez à bien vous étirer à chaque fin de séance ;

– Ne laissez pas vos muscles prendre froid ! Couvrez-vous après l’effort ;

– Prenez le temps de vous reposer pour que vos muscles récupèrent ;

– Massez vos muscles pour les relaxer avec de l’huile d’Arnica ;

– Des équipements de protection (genouillère, coudière) sontt précieux pour protéger les parties sensibles ;

– De bonnes chaussures adaptées sont la base pour ne pas vous faire mal.