Comment pérenniser ma boulangerie si je tombais malade ?

Comment pérenniser ma boulangerie si je tombais malade ?

Actualités
Publié le 4 juin 2020

Alexis Daudin, boulanger-pâtissier à Seynod (74)

Le travail c’est la santé… mais il arrive de tomber malade, et parfois, il faut s’arrêter pour recouvrer la santé. Or, lorsqu’on est à la fois boulanger et chef d’entreprise, cet arrêt imprévu peut avoir des conséquences douloureuses sur la vie de l’entreprise. Fort heureusement, des solutions existent…

Un arrêt maladie, un accident peuvent contraindre le chef d’entreprise à s’arrêter. Plusieurs choix s’offrent alors à lui : il peut opter pour un remplaçant, payer des heures supplémentaires aux salariés… ou faire le choix de fermer son commerce le temps de se remettre sur pied. Pour l’une ou l’autre de ces options, il existera toujours des frais à couvrir. Si le boulanger se fait remplacer, il faudra régler le salaire du remplaçant. Et si l’activité est stoppée, il faudra malgré tout continuer à payer les charges fixes, comme l’eau, l’électricité, les loyers, les salaires, les amortissements des matériels…

Les conseils de la MAPA

« Parce que nous sommes proches des boulangers depuis nos origines, à la MAPA, nous pensons qu’il est indispensable de protéger l’entreprise des conséquences de l’absence de son dirigeant. Nous avons conçu une garantie à la fois simple et très accessible, qui prend en charge l’ensemble des frais d’exploitation supplémentaires générés par un arrêt de travail. Ce qui fait de Frais généraux une garantie unique ? Sa parfaite adéquation aux besoins des boulangers dirigeants. Alors que la plupart des arrêts de travail durent moins de trois mois, les garanties sur le marché n’indemnisent qu’à partir du 91e jour. Or, avec Frais généraux, le dirigeant peut être indemnisé dès le premier jour en cas d’hospitalisation, et dès le troisième jour en cas d’accident. Frais généraux permet même de payer les heures supplémentaires des salariés nécessaires au retour de convalescence. Et si le chef d’entreprise est arrêté pendant un an et qu’il doit fermer sa boulangerie faute de remplaçant : Frais généraux règle ses charges fixes, permet de payer les salaires, le loyer, les diverses taxes… Une bonne solution pour éviter de mettre en péril son affaire ! »

Des compléments judicieux

Selon les situations, d’autres options, au plus près des intérêts des boulangers, peuvent s’avérer utiles… et toujours selon des conditions plutôt avantageuses. Si le dirigeant souhaite maintenir son niveau de vie malgré l’arrêt de travail, la garantie Indemnités journalières lui permet de percevoir des prestations selon un montant déterminé à l’avance. Un exemple : l’indemnité versée en cas d’arrêt de travail consécutif à un accident pourra être perçue dès le troisième jour, et ceci pendant un an.

Enfin, dans certaines situations, il sera judicieux de prévoir une rente invalidité. Ainsi, lorsque le chef d’entreprise est reconnu invalide, la MAPA versera une rente après un an d’arrêt de travail jusqu’à ce que le régime obligatoire détermine le taux d’invalidité (alors que la plupart ne verseront qu’à connaissance de ce taux d’invalidité). Toujours conçue dans un esprit « solidaire » avec ses assurés boulangers, cette garantie imaginée en collaboration avec la Mutuelle d’Assurance de la Boulangerie prend non seulement en compte le taux d’invalidité, mais aussi l’incapacité du dirigeant à exercer son métier.Autant de solutions pour ne plus craindre l’avenir !

Six avantages essentiels

• Ouvert aux gérants salariés et gérants non salariés de leur boulangerie, de 18 à 59 ans ;

• 1 an d’indemnisation (hors franchise).

• Indemnisation dès le premier jour en cas d’hospitalisation sur une nuit minimum, et dès le troisième jour en cas d’accident.

• Vos factures prises en charge sur présentation en cas de fermeture de la boulangerie : loyer, salaires du personnel, taxes et impôts professionnels…

• Vos charges supplémentaires réglées en cas de poursuite d’activité : heures supplémentaires, embauche d’un remplaçant, recours à un prestataire externe…

• Votre étude gratuite… et une chance de gagner au Grand jeu « La MAPA vous régale » un dîner avec chef à domicile et de nombreux cadeaux.

Pour en savoir plus, contactez le :