Chandeleur, Saint-Valentin, Mardi gras : février, le mois des opportunités

Chandeleur, Saint-Valentin, Mardi gras : février, le mois des opportunités

Actualités
Publié le 12 février 2021

Tout est bon à prendre

En période de vache maigre, tout est bon à prendre. Chaque opportunité commerciale se doit d’être exploitée au maximum pour faire face à la crise sanitaire et ses conséquences économiques. Pour les boulangeries-pâtisseries – dont certaines ont perdu plus de 70 % de leur chiffre d’affaires en 2020 – le mois de février est riche en rendez-vous présentant un intérêt économique non négligeable. La Chandeleur, la Saint-Valentin et Mardi gras sont autant d’occasions à saisir pour augmenter l’activité et l’attractivité des entreprises. Crêpes, gâteaux, chocolats, mais aussi bonbons et sucreries voient leurs ventes boostées en cette période de l’année, il faut savoir en profiter.

Des actions commerciales pour gagner du chiffre d’affaires

Malgré les difficultés engendrées par la situation actuelle et l’atmosphère morose qui en découle, les Français ont un absolu besoin de se changer les idées. Les fêtes de fin d’année l’ont parfaitement démontré avec ce que l’on pourrait appeler un phénomène de rattrapage. Certes, les festivités ne sont pas aussi enjouées que d’habitude – la circulation du virus, le couvre-feu à 18 heures, les effets économiques de la crise ne s’y prêtent pas forcément. Cependant, nos concitoyens ont besoin de se gonfler le moral et quelle meilleure occasion que de profiter ces petites fêtes et événements qui viennent ponctuer ce mois de février.

La Chandeleur

C’est tout d’abord la Chandeleur. En effet, rares sont les personnes qui n’aiment pas les crêpes. Elles ont un tendre parfum d’enfance et rappellent le plaisir que l’on pouvait avoir à les manger avec les doigts, encore chaudes, avec du sucre, du chocolat, de la confiture, du miel ou encore une boule de glace… Chaque année, cette date est le rendez-vous incontournable pour ces amoureux des crêpes et l’occasion de promouvoir ce produit, même si rien n’empêche de s’en régaler tout au long de l’année… Plusieurs solutions commerciales s’offrent à vous : la vente de crêpes emballées pour une consommation à domicile ou la préparation de crêpes à déguster sur place.

La Saint-Valentin

La Saint-Valentin est également une date importante. La fête des amoureux est en effet l’occasion de se faire plaisir et de faire plaisir. Chocolats, gâteaux, entremets… les pistes et les possibilités sont nombreuses. D’autant plus qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, les restaurants sont toujours fermés. Il y a là, comme l’explique Thomas Mahou, coordinateur adjoint Pâtisserie à l’Institut National de la Boulangerie-Pâtisserie (INBP), « un moyen de saisir une opportunité, de prendre une petite part de marché en mettant l’accent sur les produits traiteur. » Et oui, pourquoi ne pas sortir des sentiers battus et proposer une offre de repas complet avec, par exemple, des mignardises salées pour l’apéro, une entrée, un plat de résistance, et bien sûr un dessert spécifique en adéquation avec cette fête. Certains optent aussi pour un package, proposant une gourmandise sucrée et une bouteille de champagne. Les commerces ferment tôt et les consommateurs n’ont pas forcément le temps de courir les magasins. C’est à nous de nous adapter pour mieux en profiter !

Mardi gras

Enfin, Mardi gras qui est célébré partout en France. À cette occasion, il est de coutume de manger des crêpes, des beignets, des bugnes, des oreillettes ou tout autre dessert frit et sucré. Cette date correspond également à la période des carnavals qui, du fait de la conjoncture sanitaire, ne pourront se dérouler cette année. Mardi gras rime également avec bonbons et confiseries. Il est en effet de coutume pour les enfants de se costumer pour aller réclamer des friandises, même si cette tradition est de plus en plus éclipsée par la fête anglo-saxonne Halloween, mais il n’en demeure pas moins que cela reste une occasion d’aller « gratter » quelques points de croissance.

Classique ou originale, une action commerciale bien menée à l’occasion de ces événements calendaires sera toujours gage d’un chiffre d’affaires en hausse, alors foncez !

Chandeleur : sortez des sentiers battus !

Si, dans la plus pure tradition, la recette de base se compose de farine de blé, lait de vache, œufs, sel et éventuellement de bière, rien n’empêche de casser les codes et de « réinventer » les crêpes avec d’autres ingrédients. Des alternatives existent pour confectionner des crêpes d’un nouveau goût.

Il est tout d’abord possible de remplacer la farine de blé. Farine de châtaigne pour une texture délicate et raffinée, farine de riz pour des crêpes très fluides, farine de maïs pour des crêpes d’un beau jaune soutenu et pour ceux qui aiment le goût du maïs en grains ou de la polenta, mais aussi farine de jacquier à faible indice glycémique, ou encore farine de manioc, les solutions ne manquent pas. Autre avantage de ces produits, ils sont tous sans gluten.

L’alimentation végétarienne et végane séduit de plus en plus. C’est une tendance qu’il faut savoir prendre en compte. Or, l’utilisation d’œufs est forcément rédhibitoire pour cette population. Là encore, une alternative existe. Il est possible de les remplacer par de la farine de lupin qui possède la capacité d’entrer en émulsion car elle contient de la lécithine. Elle peut être utilisée seule ou en complément d’une autre farine. Il en est de même pour le lait qui peut être substitué par une boisson végétale à base d’avoine ou d’épeautre bio.

Pour la Saint-Valentin, place à la création

La Saint-Valentin est l’occasion de laisser parler sa créativité et de proposer des produits dédiés à la fête des amoureux, à l’exemple du pâtissier Sébastien Gaudard. Ce dernier a créé une pâtisserie des plus tendre appelé « mon chou à la crème », un petit nom qui séduira à coup sûr les couples et les cœurs à prendre. Composé d’une pâte à choux aérienne, d’une crème onctueuse à la vanille de Madagascar et de caramel croquant, ce dessert tout en légèreté est bien sûr à partager à deux.

« Les choux caramélisés ponctuent les moments heureux. Ces petits choux ravivent mes souvenirs : les dimanches de printemps de ville natale, animée par les festivités. J’aimais regarder mon père préparer ces croquembouches. Un doux péché mignon. J’accompagnais mon père, qui livrait ces pièces dans les villages avoisinants. Mon chou à la crème caramélisé est un hommage aux plus belles célébrations et aux plus beaux moments », explique Sébastien Gaudard.

Sur le plan commercial, le pâtissier propose à la vente sa création seule ou accompagner d’une demie bouteille de champagne. Un duo idéal pour terminer un repas sur une seule note : l’amour, le mot du jour.

Le chocolat rose à l’honneur

Dans la symbolique, le rose est synonyme de tendresse et de délicatesse. Elle est la couleur des amoureux par excellence. Avec Ruby RB1 de Callebaut, le seul chocolat au monde naturellement rose, il est maintenant possible de laisser libre cours à sa créativité pour des réalisations hautes en couleurs… naturelles. Une belle source d’inspiration pour la Saint-Valentin. En effet, biscuits aux pépites de chocolat, pommes enrobées, maïs soufflé, fraises trempées, brownies double chocolat, petits fours ou encore entremets, les champs des possibles s’ouvrent à vous pour permettre aux amoureux transis de déclarer leur flamme avec panache