Bas-Rhin. Un premier prêt d’honneur pour le boulanger Jérémy Kraemer

Bas-Rhin. Un premier prêt d’honneur pour le boulanger Jérémy Kraemer

Actualités
Publié le 8 juin 2020

Jérémy Kraemer est le tout premier entrepreneur bénéficiaire d’un prêt d’honneur issu d’un nouveau partenariat public.

Boulanger de 29 ans nouvellement syndiqué, Jérémy Kraemer vient de bénéficier de plusieurs aides publiques, dont un « prêt d’honneur », le tout premier issu d’un partenariat public, entre la Communauté d’agglomération de Haguenau dans le Bas-Rhin (CAH) et l’association Initiative Alsace Nord. Initiative Alsace Nord accorde ces prêts depuis une vingtaine d’années sans garantie aux entrepreneurs pour financer différents besoins lors d’une reprise ou création d’affaire (stock, fonds de roulement…). Ceux qui reçoivent cette aide sont également suivis durant trois ans après la création. Jérémy avait un projet ambitieux : celui de réhabiliter et rouvrir une boulangerie qui avait été liquidée, à Val-de-Moder. Il a effectué des travaux dans ce local de 227 m2 durant deux mois – notamment l’agrandissement de la boutique – et a pu ouvrir ses portes le 28 janvier dernier. Concrètement, ce prêt va lui permettre de racheter la trancheuse qu’il louait, et de lui apporter de la trésorerie. Le matériel n’avait pas été mis en fonctionnement depuis un an : « Le four a 26 ans, il y a souvent des pannes », déplore-t-il.


Revenir aux valeurs premières d’une boulangerie artisanale

Ce prêt d’honneur, il se l’est vu attribué sans grande difficulté, tant son projet et son parcours tenaient la route. C’est son comptable qui lui en avait parlé. Le jeune entrepreneur a alors monté un dossier qui a été validé, puis est passé devant une commission composée de comptables, de banquiers et de chefs d’entreprise. Son parcours et son CV ont parlé pour lui. « Pour obtenir ce prêt, ce qui m’a vraiment aidé, raconte-t-il, c’est mon Brevet de Maîtrise. Et puis avant, j’ai été Responsable d’une boulangerie-pâtisserie
à Haguenau, je pense que ça y a beaucoup fait pour qu’ils me fassent confiance »
. En effet, après un CAP Boulanger, un CAP Pâtissier, Glacier, Chocolatier, Confiseur et un Brevet professionnel au CFA de Haguenau, après avoir participé à plusieurs concours et eu plusieurs expériences professionnelles dans différentes boulangeries, le jeune homme a décidé de voler de ses propres ailes. Ce prêt d’honneur d’un montant de 10.000 euros va lui permettre de réaliser son rêve. Celui de pouvoir transmettre ses valeurs en temps que chef d’entreprise en boulangerie, des valeurs vertueuses, travailler pour une boulangerie proposant de bons produits aux bons prix. « Je souhaite revenir aux valeurs premières de la boulangerie artisanale. Ici, on ne fabriquera que de la qualité. Je travaille déjà avec des labels, avec une farine CRC, issue d’une culture raisonnée et contrôlée, je fabrique au levain liquide aussi… En gros, j’ai vraiment envie de transmettre mon amour du métier. Faire des choses simples, avec des matières premières simples, mais de bonne qualité. » Il explique aussi que le logo de sa boulangerie – fraîchement nommée « JK » – représente les quatre éléments de la vie : l’eau, l’air, le feu et la terre. « C’est tout ce qui est nécessaire à la vie et pour faire du pain ».

Lila Enfrun