Aide de 2500 euros pour l’acquisition ou la location de véhicules utilitaires équipés sécurité

Aide de 2500 euros pour l’acquisition ou la location de véhicules utilitaires équipés sécurité

Actualités
Publié le 1 juin 2012

La majorité des 6 millions de véhicules utilitaires légers en circulation a plus de trois ans. Ces véhicules professionnels ne disposent pas tous d’équipements de sécurité pour le conducteur et les passagers. A compter du 1er juin, l’Assurance Maladie –Risques Professionnels propose aux entreprises de moins de 50 salariés une aide de
2 500 euros pour l’achat ou la location longue durée d’un utilitaire neuf avec les 6 équipements pour la sécurité du conducteur et des passagers.

Souvent sous-estimé, le risque routier professionnel est un risque majeur qui concerne, tous les jours, de nombreux professionnels amenés à utiliser un véhicule dans le cadre de leur travail. La majorité des véhicules utilitaires légers en circulation a plus de trois ans. Ces véhicules professionnels ne disposent pas tous d’équipements qui renforcent la sécurité du conducteur et des passagers. Ces équipements sont en priorité, l’antiblocage des roues du type ABS, l’aide au freinage d’urgence, le contrôle électronique de la stabilité, les airbags passagers, une cloison de séparation et points d’arrimage conformes aux normes en vigueur et le limiteur de vitesse.

Afin d’améliorer la sécurité des salariés utilisateurs de ce type de véhicule légers, l’Assurance Maladie – Risques Professionnels propose aux entreprises de moins de 50 salariés une aide de 2 500 euros pour l’achat ou la location longue durée d’un ou plusieurs utilitaires neufs avec les 6 équipements de sécurité requis.

Tous les constructeurs automobiles disposant d’une gamme d’utilitaires sont associés à cette opération.

Les entreprises ont jusqu’au 15 octobre 2012 pour réserver cette aide auprès de leur Caisse régionale (Carsat) et Cramif pour l’Ile de France. Le dossier d’information est disponible sur www.ameli.fr.

Il faut rappeler que les accidents de la route sont la première cause de mortalité des accidents du travail. Le risque routier représente près de la moitié de l’ensemble des décès reconnus par l’Assurance Maladie – Risques Professionnels au titre d’accidents de travail et de trajet.