Adoptez le système D !

Adoptez le système D !

Actualités
Publié le 5 juillet 2021

Au cours de nos interventions en entreprise, nous sommes souvent conduits à recourir au système D pour répondre à des questions pratiques ou à des problèmes survenus en boutique. Voici quelques astuces.

Emballer

Lorsqu’on emballe un montage chocolat, à Pâques par exemple, les risques de casse sont fréquents. Première possibilité : mettre le sujet dans un sachet à fond carton. Dans ce cas, il faut prendre le sujet dans sa main, le haut du sujet appuyé au creux du poignet, bien soutenu par la paume, puis présenter le sac (à la taille du sujet, ni trop petit, ni trop grand), ne pas bouger la main et faire glisser le sachet sur le sujet, non le contraire.

Deuxième possibilité : mettre un montage dans une boîte cylindrique en rhodoïd. Les fournisseurs en proposent différents types : soit le cylindre se ferme par-dessous en s’emboîtant sur un support, soit il se ferme par un couvercle sur le dessus. Dans le premier cas, il suffit de coller le montage sur le fond avec du chocolat et de refermer en emboîtant le cylindre dessus. Mais dans le deuxième cas, cela se complique : déposer le montage chocolat au fond du cylindre est une opération périlleuse ! L’astuce consiste à faire remonter le fond, en général mobile, jusqu’à l’entrée du cylindre, y déposer le sujet, puis redescendre ce fond, à la manière d’un ascenseur. Le sujet arrivera sans trop d’encombres au fond de la boîte.

Pour caler le couvercle d’une boîte, si celui-ci est maintenu par une charnière, comme dans une boîte à sucre, placez une fourchette (en bois recyclé) et coincez le bord du couvercle entre les dents. Ainsi, à l’emballage, le couvercle ne tombera pas.

S’organiser

Au moment des fêtes, conditionner une grande quantité de produits à l’avance nécessite une certaine organisation. Au lieu de sortir pêle-mêle tous les types d’emballages, il vaut mieux les classer afin de gagner du temps et de l’efficacité. Par exemple, disposez sur une étagère au niveau des yeux, les boîtes de sachets, classées des plus petites ou plus grandes. En dessous, rangez tous vos rubans, bolducs et bobines de ficelles dans une gouttière (comme un chéneau), des plus petits aux plus grands : il n’y a plus qu’à choisir !

Ranger et présenter 

Quelques idées destinées à optimiser le rangement des produits en boutique.

Pour ne pas avoir à fouiller dans les paniers de baguettes quand un client vous demande un pain bien cuit et ainsi perdre du temps, utilisez un panier par type de cuisson (baguettes bien cuites / moins cuites), ou alors délimitez des sections dans un panier.

Les biscuits, genre sablés, occuperont moins d’espace s’ils sont rangés empilés l’un sur l’autre. On peut également les présenter à la verticale, rangés debout dans un porte-serviette en métal.

Communiquer durant la pandémie 

Le port du masque complique souvent la communication. Le client ne vous entend pas toujours bien et ne voit pas les expressions de votre visage. Aussi, évitez de mettre trop de produits sur le dessus des vitrines, qui occultent une partie du champ de vision du client et rend la compréhension encore plus difficile. Faites aussi des phrases courtes et claires. Par exemple, au lieu de « Voulez-vous que je tranche votre pain ? », dites plutôt « Tranché ou non ? » ; au lieu de « La baguette, vous la voulez bien cuite ou blanche ? », dites « Dorée ou plus blanche ? ». Exprimez-vous avec vos yeux et vos mains : montrez (« celle-ci ou celle-là ? »), mimez, faites des gestes amples.

Enfin, un peu d’humour pour faire remarquer au client qu’il ne porte pas de masque : « Attention, ici on est comme dans les BD, on est masqué » ou « Ici masque obligatoire, ce n’est pas un accessoire ».

Voilà quelques astuces que nous souhaitions vous faire partager… À vous maintenant d’inventer les vôtres !

Source INBP