Les dispositifs d’aide insuffisamment sollicités

Les dispositifs d’aide insuffisamment sollicités

Actualités nationales
Publié le 16 janvier 2023

Dans la matinée du mardi 3 janvier, a eu lieu une réunion entre Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, Olivia Grégoire, ministre chargée des PME, et les représentants des boulangers-pâtissiers au sujet de l’explosion du prix des énergies et de ses dangereuses répercussions sur la profession. Elle faisait suite à l’intervention faite le matin même par la Première ministre Élisabeth Borne concernant le report du paiement des impôts et des cotisations sociales des entreprises en difficulté, dont les boulangers, jusqu’à une date qui n’a pas été précisée. Cette dernière a également annoncé l’ouverture d’un point d’accueil dans chaque préfecture, où les entreprises (dont les artisans) pourront s’adresser. « On pourra au cas par cas regarder comment aider les entreprises qui sont en difficulté », a précisé la Première ministre.

De son côté, Bruno Le Maire est revenu sur les différents dispositifs mis en place pour aider les entreprises que sont l’amortisseur électricité et le guichet d’aide disponible sur le site www.impot.gouv.fr, regrettant qu’ils ne soient pas suffisamment utilisés. « Aujourd’hui, nous avons à peine une cinquantaine de PME — je ne parle même pas des boulangers — une cinquantaine de PME par jour seulement, qui viennent solliciter une aide à laquelle ils ont droit sur ce guichet. J’appelle donc tous les boulangers qui, aujourd’hui, ont du mal à payer leurs factures de novembre et de décembre à venir sur le site www.impot.gouv.fr solliciter l’aide financière à laquelle ils ont droit. Elle leur sera versée dans le courant du mois de janvier. Mais n’attendez pas le mois de février ou le mois de mars pour réclamer des aides auxquelles vous avez droit au titre de la fin de l’année 2022 », a déclaré Bruno Le Maire avant de préciser que ce guichet – qui devait prendre initialement fin au 1er janvier 2022 – sera maintenu « tant que les prix de l’énergie seront élevés pour nos PME ». Enfin, Le ministre a rappelé l’intérêt pour les boulangers à souscrire à ces dispositifs, soulignant que « le cumul des deux aides, le guichet plus la remise de 20 %, l’aide pourra aller jusqu’à 40 % de remise sur la facture d’électricité des boulangers ».

GratuitPour les abonnés

  • Accès à tous les articles des Nouvelles de la Boulangerie
  • Accès au journal numérique
  • Accès aux anciens numéros

1€Pour lire l'article

  • Article débloqué en moins d’une minute
  • Paiement immédiat
  • Accessible à tout moment après achat