1 jeune , 1 solution. La CNBPF s’engage

1 jeune , 1 solution. La CNBPF s’engage

Actualités
Publié le 7 avril 2021

Le 22 février dernier, Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises et le président de la Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie Française, Dominique Anract, ont co-signé la Charte de partenariat « 1 Jeune, 1 Solution ».

Cette charte a pour objectif de valoriser les métiers de la boulangerie et de la pâtisserie et de favoriser le recrutement des jeunes dans cette filière, notamment par l’embauche d’apprentis. Près de 9 000 postes sont à pourvoir dans les 33 000 boulangeries du pays, que ce soit en boulangerie, en pâtisserie, en fabrication comme en vente.

« 24 000 apprentis ont été formés en 2020 dans notre secteur ! Le secteur est un vivier d’emplois considérable. La voie de l’apprentissage, véritable tradition dans l’artisanat alimentaire, garantit les meilleurs taux d’insertion dans l’emploi » a rappelé Dominique Anract.

Le Gouvernement français a fait de l’accompagnement et de l’emploi des jeunes, en toute première ligne face à la crise, l’une de ses grandes priorités à travers le plan « 1 jeune, 1 solution ».

Intertitre : Un numéro vert gratuit pour être conseillé et orienté

En complément de la plateforme « 1jeune1solution.gouv.fr », le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’insertion met en place le numéro vert 0 801 010 808, accessible du lundi au vendredi, de 8h à 17h, afin de répondre aux interrogations des jeunes et de leur famille, de les informer et de les orienter.

Avec le plan « 1 jeune, 1 solution », ce sont plus de 7 milliards d’euros qui sont investis pour apporter une solution à chaque jeune, quelle que soit sa situation : un emploi, une formation, un volontariat, un accompagnement vers l’emploi…

Une aide pour quels employeurs ?

Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 31 mars 2021, cette aide sera versée :

– Aux entreprises de moins de 250 salariés, sans condition ;

– Aux entreprises de 250 salariés et plus à la condition qu’elles s’engagent à atteindre un seuil de contrats d’alternance ou de contrats favorisant l’insertion professionnelle dans leur effectif au 31 décembre 2021.

Si l’entreprise n’a pas respecté l’engagement qu’elle a pris, elle devra rembourser les sommes indues à l’Agence de services et de paiement (ASP).

Pour les entreprises, l’aide couvre 100 % du salaire d’un apprenti de moins de 21 ans, 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus, et près de 45% du salaire d’un apprenti de 26 ans et plus.

Intertitre : Versement et démarches

La gestion et le suivi de l’aide est confiée à (ASP). Elle sera versée mensuellement et automatiquement avant le paiement du salaire de l’apprenti.

Concernant les démarches à effectuer, l’employeur doit transmettre les contrats d’apprentissage qu’il a conclus à l’Opérateur de Compétences (OPCO) compétent dans son domaine/ secteur d’activité pour instruction, prise en charge financière et dépôt de ces contrats auprès des services du ministère en charge de la formation professionnelle (DECA).

Le montant de l’aide exceptionnelle est versé mensuellement avant le paiement de la rémunération par l’employeur et chaque mois dans l’attente des données de la DSN.

En savoir plus sur les aides en tant qu’employeur : https://www.1jeune1solution.gouv.fr/

La plateforme 1jeune1solution.gouv.fr

La plateforme 1jeune1solution.gouv.fr rassemble toutes les solutions existantes :

– Les jeunes peuvent y trouver les offres d’emploi, de service civique, les possibilités de formation ou d’accompagnement qui existent près de chez eux mais aussi tous les job-datings organisés pour les aider à trouver leur voie et leur emploi. Ils peuvent également demander à être rappelés par un conseiller de mission locale qui les accompagnera dans le développement de leur projet professionnel ;

– Les entreprises peuvent, quant à elles, renseigner leurs offres d’emploi, retrouver l’ensemble des dispositifs du plan « 1 jeune, 1 solution » et être accompagnées dans leurs démarches pour en bénéficier.